2plus1-title

2+1

du 25 février 2017 au 8 avril 2017 – galerie Catherine Issert / St Paul de Vence

  avec Pierre Descamps, Mathieu Schmitt, Xavier Theunis.

Pierre Descamps, Xavier Theunis, Mathieu Schmitt

Pierre Descamps, Xavier Theunis, Mathieu Schmitt

Pierre Descamps, Mathieu Schmitt et Xavier Theunis sont tous trois issus de la Villa Arson. Défendus par Catherine Issert depuis leur sortie de l’école d’art niçoise, ils partagent un goût pour le formalisme et un sens économe de l’expression. Evitant de se positionner sur un plan dialectique, l’exposition 2+1 propose une réponse originale à l’hétérogénéité de leurs pratiques : elle s’articule autour d’un module central, à la fois oeuvre et ouvrage, sur lequel viennent se greffer d’autres oeuvres pour la plupart inédites. 2+1 se construit donc à partir de juxtapositions et d’additions, créant un échange formel : en lieu et place d’un discours, l’espace d’exposition devient un espace fédérateur et formalisant dans lequel le rapport physique entre les oeuvres construit des liens potentiels. Provoquant des combinaisons à sommes variables et variées, 2+1 ouvre de multiples chemins de pensée possible : tantôt orientés vers le minimalisme, le ready-made ou bien encore l’art conceptuel et l’art abstrait, ils révèlent l’appétence commune de ces jeunes artistes pour l’architecture, le design et la culture Pop. Dans cette perspective, Pierre Descamps, Mathieu Schmitt et Xavier Theunis se sont particulièrement intéressés à ce qui précède toujours l’exposition : 2+1 évoque le transport des oeuvres de l’atelier à la galerie. Les caisses deviennent des supports d’accroches frontales, se métamorphosant ainsi à la fois en cimaises et en sculptures minimalistes ; des rails d’arrimages, scandant la galerie de lignes métalliques, permettent la suspension de modules autonomes et viennent perturber le traditionnel white cube. Les oeuvres accrochées sur ces dispositifs détournés convoquent elles aussi une esthétique du fonctionnel, de l’usage : tubes, béton et parpaings composent un répertoire formel oscillant entre concrétude et abstraction.